All Bahai Writings now on one page

 

Introduction to Reform Bahai Faith, A Talk Presented to the Troy Interfaith Group
YouTube, 26 minutes

 

Attend a Fireside

 

Forum

 

Contact

Site map

 

Vous pouvez recopier et distribuer, de préférence au complet, ces 95 thèses.

La Foi baha'ie réformée invite tous et chacun en Convocation de célébration, pour la fraternité et la réforme, pendant Ridvan (avril - mai) 2006.

Les baha'is réformés, se souvenant des souffrances et de l'emprisonnement du Bab, de Baha'u'llah et de Abdul-Baha sous l'oppression brutale de régimes tyranniques (en Iran), des régimes qui cherchèrent à les faire plier par la souffrance en voulant ainsi détruire leur témoignage du Nouveau Jour de Dieu, constatent et rappellent :

  1. Nous sommes les témoins de la déviation actuelle de la part de l'institution organisationnelle baha'ie qui impose des concepts manifestement corrompus et des innovations qui n'étaient pas contenus dans les Écrits, des concepts intervenus progressivement au cours de pitoyables décennies qui ont vu l'aliénation toujours croissante, la crainte, la censure, la contrainte, la déformation, l'altération et fait d'importants dégâts à cause des stratagèmes de despotes et de dictateurs, politiques et religieux, contre les membres baha'is et la communauté des sympathisants.  

  2. À nouveau il faut chercher la volonté de Dieu, comme à l'aube d'un jour nouveau, par lequel la terre peut être vraiment régénérée et l'homme se tenir debout en toute transparence devant la manifestation de Dieu et de Sa volonté.  

  3. Baha'u'llah repoussait l'exécration, la calomnie et l'abus qu'il a toujours évités. Il avertissait ses disciples contre de telles tactiques inconvenantes.  

  4. Il interdisait de brûler les livres.  

  5. La langue et la plume sont l'épée d'aujourd'hui.  

  6. La liberté était un enseignement de Baha'u'llah, liberté qui fut reconnue et respectée par son fils Abdul-Baha.

     

  7. Baha'u'llah avait la vision d'une démocratie spirituelle.

     

  8. Les fondateurs de la Dispensation baha'ie ont enseigné une religion universelle.

     

  9. Les fondateurs n'ont pas dit d'établir un système étouffant de règles et règlements.

     

  10. Endommager les âmes et la conscience est une abomination.

     

  11. Les écrits de Baha'u'llah enseignent la liberté de conscience et le respect de l'individu.

     

  12. Les Assemblées sont les servantes de la communauté baha'ie, pas des dictatures conçues pour malmener les gens et les soumettre à une obéissance servile.

     

  13. À tous les niveaux, la manipulation subtile du vote des Assemblées a sapé et a détruit l'intégrité de l'administration baha'ie.

     

  14. Un système de votation ouvert et honnête, permettant de reconnaître ou non les qualités des individus, est essentielle pour le service de cette cause.

     

  15. Les fondateurs n'ont pas fondé une organisation administrative mais une foi.

     

  16. La persécution, le harcèlement et l'hostilité sont interdits dans la tente de la liberté religieuse.

     

  17. Baha'u'llah n'a pas frappé sa révélation de "droits d'auteur" mais il l'a donnée librement à tous les peuples de la terre.

     

  18. Les plus ou moins 20 mille martyres de la foi ne sont pas morts pour une marque de commerce ni un "copyright", fut-il bahai.

     

  19. La calomnie et la diffamation, ainsi que toutes leurs variations, sont condamnées dans les écritures de Baha'u'llah.

     

  20. Le légalisme est la preuve d'une lettre morte et d'un esprit atrophié.

     

  21. L'Océan de sa révélation appelle toute l'humanité à y plonger et nager pour y chercher ses perles de sagesse.

     

  22. La mort de Shoghi Effendi a terminé l'ère d'un interprète autorisé de la Révélation de Baha'u'llah.*

     

  23. Shoghi Effendi n'a pas désigné quelqu'un pour lui succéder comme gardien, ni directement ni indirectement.*

     

  24. La maison universelle de justice a seulement un rôle législatif mais aucunement d'interprétation des Écritures.*

     

  25. Baha'u'llah a ouvert sa maison d'adoration à toute l'humanité, à tout moment et de toutes les conditions.

     

  26. La révélation universelle de Baha'u'llah dépasse les verrous et les chaînes créées après le passage du maître.

     

  27. La réforme baha'ie ne prétend pas posséder la vérité, mais la cherche partout et toujours.

     

  28. La révélation ne doit pas être un moyen, pour un ordre sacerdotal déguisé, d'acquérir des richesses matérielles substantielles et un contrôle monétaire sur les personnes.

     

  29. Cette révélation est un appel au service, au don de soi et à la fraternité.

     

  30. Chaque partie du banquet bahai est ouverte pour un repas auquel toute l'humanité est conviée.

     

  31. Un cadeau de Dieu à toute l'humanité est le Nom le plus grand.

     

  32. Les tromperies des gouvernements de la terre, en Orient comme en Occident, les tromperies au sein des nations unies, des nations qui se lèvent en fait les unes contre les autres trahissant leurs engagements et les élus, sont une pratique méprisable.

     

  33. Les rapports financiers et comptables pour le soutient d'administrateurs baha'is ou des clergés doivent être ouverts et disponibles à tous pour examen par des membres et par le grand public.

     

  34. Jamais Baha'u'llah n'a présenté des déclarations de confiance ni autres arrêtés municipaux comme étant des "révélations".

     

  35. L'esprit baha'i déteste les credos et l'obscurantisme .

     

  36. L'appel à l'unité et à l'amour par Baha'u'llah est : "Mettez-vous d'accord avec les membres de toutes les religions."

     

  37. Les systèmes ecclésiastiques et les dogmes forment une machine de division, d'abus et d'exploitation.

     

  38. Baha'u'llah a souffert pour la liberté de conscience.

     

  39. Abdul-Baha a enseigné que "La cause baha'ie n'est pas une organisation."

     

  40. La réforme baha'ie ne recherche pas l'élimination des vues des non-baha'is.

     

  41. Abdul-Baha a dit qu'il est nécessaire et acceptable que les citoyens participent et prennent part aux affaires de leur pays.

     

  42. Baha'u'llah et Abdul-Baha ont insisté sur la franchise envers toute l'humanité et non pas sur l'isolement religieux.

     

  43. L'isolement social est une tactique de contrôle par des abuseurs, des despotes et des charlatans des cultes, qui dominent affreusement leur masse.

     

  44. Les levées de fonds ne sont pas une fin en soi, mais le moyen de servir les gens.

     

  45. Le but des fondateurs n'était pas de dominer le monde, mais d'amener à la connaissance de Dieu et pour le service de son semblable.

     

  46. Le cadeau de Dieu à l'humanité est une cause libérale et noble qui respecte l'héritage spirituel de l'humanité.

     

  47. Aucune forme de limitation ou de destruction de la presse ne peut être tolérée.

     

  48. Une carte de membre n'est pas une preuve du témoignage du coeur.

     

  49. Aucun homme ni organisation ne peuvent totalement comprendre les profondeurs de Dieu, qu'Il révèle au coeur humain.

     

  50. À tous niveaux, l'oiseau de l'humanité prend son envol sur deux ailes.

     

  51. Baha'u'llah et Abdul-Baha ont insisté sur la recherche indépendante de la vérité.

     

  52. Abdul-Baha a insisté sur l'importance d'un avis réfléchi, consciencieux et sur la liberté de conscience, la liberté de pensée et de parole.

     

  53. L'interprétation littérale des écrits de Abdul-Baha a profondément endommagé la foi baha'ie et détruit d'innombrables vies et communautés baha'ies.

     

  54. Une police de la pensée, sous quelque nom et forme que ce soit, ne fait pas partie de la vision de Baha'u'llah.

     

  55. La dispensation baha'ie ne prévoit pas de comité de censure.

     

  56. Le modèle de Baha'u'llah pour son nouvel ordre mondial n'est pas fait des institutions religieuses tyranniques du passé.

     

  57. La vie de la communauté baha'ie n'est pas basée sur un totalitarisme institutionnalisé.

     

  58. Les oeuvres charitables ont plus de valeur aux yeux de Dieu que la mise en valeur excessive et indiscrète d'avantages religieux.

     

  59. La crainte est le refuge des tyrans, c'est la béquille sur laquelle ils s'appuient.

     

  60. La foi baha'ie réformée place sa confiance en Dieu.

     

  61. L'espionnage des membres, la collecte d'informations et leur préservation sous forme de fichiers, l'enregistrement des questions de conscience et de l'avis exprimé par les membres, sur internet, par email ou dans tout autre formulaire doivent être dénoncés et interdits.

     

  62. La foi réformée baha'ie embrasse l'idée d'association avec tous les peuples de la terre sans requérir à des vérifications d'identité par lettres de références ou cartes de vérification.

     

  63. Les neuf portes de la fraternité sont ouvertes à toute l'humanité.

     

  64. Les neuf portes sont ouvertes en tout temps (une référence aux 9 portes des maisons d'adoration ndlr).

     

  65. La ségrégation et l'endoctrinement, individuel ou collectif, sont contraires aux écrits de Baha'u'llah.

     

  66. L'excommunication est excommuniée.

     

  67. Les pratiques du Moyen Âge sont de l'histoire et doivent servir de leçon pour qu'aujourd'hui les baha'is n'en appellent qu'à Dieu pour recevoir conseils et protection.

     

  68. L'âme doit se mettre en accord avec Dieu et Baha'u'llah.

     

  69. Abdul-Baha a insisté sur le fait que "la conscience de l'être humain est sacrée et doit être respectée"

     

  70. Partout dans ses écrits, Baha'u'llah a condamné l'injustice, la tyrannie et l'oppression.

     

  71. La culpabilité par manipulation de même que la punition collective n'ont aucune place dans la dispensation de Baha'u'llah.

     

  72. Un clergé se servant lui-même, qui se cache derrière un mot aussi vague que "administration" demeure une horde de loups vêtus d'habits qui cachent leur vraie apparence.

     

  73. Autant les non-baha'is que les baha'is ont le droit fondamental de connaître l'entière vérité sur les documents historiques de la foi, sans que rien ne soit effacé ni modifié.

     

  74. Abdul-Baha a insisté sur le fait que les droits de l'homme sont aussi les droits des baha'is.

     

  75. L'altération et la corruption de faits historiques sont nuisibles au développement de l'humanité et de la foi de Baha'u'llah.

     

  76. Les techniques baha'ies actuelles ne sont pas celles de Baha'u'llah.

     

  77. La conscience individuelle n'est pas "une illusion dangereuse enfantée par le Christianisme" mais un cadeau glorieux de Dieu.

     

  78. Baha'u'llah a insisté sur la modération en toutes choses.

     

  79. Abdul-Baha a insisté sur l'humilité avant le faire-valoir de la conviction personnelle.

     

  80. L'énergie intellectuelle, particulièrement celle des jeunes, ne devrait jamais être écrasée, mais encouragée.

     

  81. Les descendants du Bab et de Baha'u'llah ne bénéficient d'aucune prérogative ni de droits particuliers pour des raisons d'hérédité.

     

  82. Abdul-Baha a énoncé ainsi le membership baha'i : "Être un baha'i signifie simplement aimer le monde entier, aimer l'humanité et essayer de la servir, travailler pour la paix et la fraternité universelles".

     

  83. Les baha'is peuvent s'associer avec des peuples de toute conviction religieuse.

     

  84. Un mandat ou une lettre de référence écrite n'est pas obligatoire.

     

  85. Le harcèlement pour forcer à préciser l'intention ou la raison d'une communication est interdit, peu importe dans quel cas.

     

  86. Les statistiques reliées au membership doivent être gratuites et disponibles à toutes les parties intéressées.

     

  87. Les écrits de Shoghi Effendi contiennent indéniablement des erreurs.

     

  88. L'expérience baha'ie et son histoire démontrent que la foi baha'ie, en tant qu'organisation, a dévié des enseignements de Baha'u'llah et s'oppose aveuglément à toute discussion sur une réforme.

     

  89. Les baha'is de bonne volonté n'ont aucune autre alternative que de constater la réalité et de restaurer et réformer les enseignements et ce, à tous les niveaux.

     

  90. La foi baha'ie réformée ne regarde pas aux autres dénominations baha'ies pour sa compréhension des enseignements de Baha'u'llah.

     

  91. La foi baha'ie réformée regarde à la totalité de la révélation de Baha'u'llah pour sa direction.

     

  92. La foi baha'ie réformée ne fait pas de distorsion du texte ni d'utilisation abusive de certains écrits dans le but de manipuler ou de mettre une emphase qui avantagerait les objectifs d'une organisation ayant pour but le contrôle de la pensée ou l'endoctrinement des gens.

     

  93. La foi baha'ie réformée croit qu'il faut permettre à l'individu qui croit de prier et de méditer librement sur la signification intérieure et le but de la révélation, partageant les fruits de sa réflexion avec tous ceux qui désirent entendre, recevoir et discuter, sans qu'il ait à subir d'humiliation honteuse ou tout autre qualification humiliante.

     

  94. La foi baha'ie réformée reconnaît et atteste des conflits inéluctables de l'esprit humain qui ont existé dans la foi de Baha'u'llah depuis le passage du maître. Ces conflits ont été renforcés par une interprétation oppressante et inflexible des enseignements de Baha'u'llah.

     

  95. La foi baha'ie réformée se réjouit de la gloire de cette révélation et cherche à partager ses enseignements avec un enthousiasme nullement emprunt de timidité mais renouvelé, pour le rachat et le renouvellement de la race humaine.


Baha'u'llah a appelé toute l'humanité au festin de Sa Table généreuse.

Les baha'is réformés se réjouissent de ce que Dieu a révélé l'incontournable chemin, à travers le temps et l'Histoire, certes aussi à travers les tâtonnements et les erreurs, mais tournés vers l'accomplissement de Son plan.

La foi baha'ie réformée invite tous et chacun, non-baha'is, baha'is, ex-baha'is, les dizaines de milliers de personnes harassées, diffamées et calomniées et qui sont dirigées par des extrémistes fanatiques, à se joindre ensemble dans l'adoration de Dieu et le service de l'humanité, afin que soit reconstituée une forme raisonnable et modérée de vie associative et que cette association soit basée sur l'amour, la confiance et la fraternité, au-delà de toutes les barrières de race, les divisions sociales et économiques, nationales et provinciales.

La foi baha'ie réformée se tient humblement devant le seuil de la présence de Dieu, Le suppliant pour Sa faveur et Ses conseils, suppliant aussi les hôtes du royaume de Abba, et reconnaissant les difficultés et les obstacles qui sont devant elle, visibles et cachés, mais qui ne peuvent pas et ne pourront pas arrêter la réalisation du plan divin.

Pour terminer et en rappel, la Foi baha'ie réformée invite tous et chacun(e) en Convocation de célébration, pour la fraternité et la réforme, pendant Ridvan (avril-mai) 2006.


Les 95 thèses de la foi baha'ie réformée
www.ReformBahai.org

Le 19 août 2004

 

* Please note that the Reform Bahai Articles depart from the acceptance here of the authenticity of the purported will and testament of Abdul-Baha and, hence, the legitimacy of any guardianship. See the pages for Reform Bahai Articles and Abdul-Baha's Covenant.